Accueil / Actualités / Concertation sur la dématérialisation au PAK /

Concertation sur la dématérialisation au PAK

Publié le 03 Mar 2020  

Le  monde actuel est marqué par le phénomène de la modernité qui s’accentue à l’ère du développement  de l’économie numérique. C’est l’ambition que poursuit le Guichet Unique du Commerce Extérieur (GUCE) au Port Autonome de Kribi (PAK) à travers l’implémentation du processus de Dématérialisation.

De ce fait, le 14 janvier 2020 une réunion de concertation initiée par le GUCE et l’ONCC s’est tenue à Kribi. Y avaient pris part toutes les parties prenantes des filières cacao et café à savoir : le GUCE, le Fonds de Développement des filières Cacao et Café (FODECC), l’Office National du Cacao et du Café (ONCC), le Conseil Interprofessionnel du Cacao et du Café (CICC), le PAK, le MINCOMMERCE, le MINADER, la Douane, le MINFI, le GEX (Groupement des Exportateurs cacao/café), le Conseil National des Chargeurs du Cameroun. Les points essentiels invitaient les participants à analyser la dématérialisation au PAK, sa procédure et les recommandations.

Le processus de dématérialisation résulte de certaines dispositions légales en l’occurrence la Note de Service 274/MINFI/DGD du 24 octobre 2017 portant décret du 13 mars 2017 Chapitre II Article 3, (1), (2), (3) relatif au e-FORCE TRANSACTION, du Chapitre II Article 4 concernant le e-FORCE EXPEDITION, Chapitre II Article 5 e-FORCE PRISE EN CHARGE, Chapitre II Article 6 e-FORCE DEDOUANEMENT. L’objectif liminaire étant de veiller au respect des dispositions de la réglementation internationale, et particulière à la mise en place de conditions favorisant la compétitivité du secteur portuaire au bénéfice du commerce extérieur Camerounais.

Quant à ce qui concerne la procédure dématérialisée à l’exportation, nous relevons qu’elle se décline à travers une demande de vérification relative au contrôle de la « qualité », une demande d’apurement pour la « quantité », une déclaration et liquidation en Douane.

En somme, l’accent a été porté sur certaines recommandations qui serviront de moyens d’action pour l’atteinte des objectifs au PAK. Entre autres perspectives, nous pouvons noter :

  • La correction du dysfonctionnement du système informatique Cameroun Customs Information System (CAMCIS) impactant la liquidation des dossiers du cacao et du café. (liquider la quote-part de tous les bénéficiaires et paramétrer les taux exact, conformément à la réglementation) ;
  •  Opérationnaliser la procédure dématérialisée de certification phytosanitaire déjà effective au port de Douala pour le cacao et le café ;
  •  Mettre un terme aux encaissements en espèce, initiative allant à l’encontre de la réglementation ;
  • Favoriser la synergie entre toutes les administrations intervenants sur la plateforme ;
  • Organiser des réunions d’évaluation spécifique à l’exportation du cacao et du café par le biais du Port Autonome de Kribi.           
Comité de pilotage PAUEF2C

MINADER, PAUEF2C, Dossier spécial

Comité de pilotag...

Rechercher un document

Corps:

Nos Partenaires